Dans Non classé

La prise de retraite est un sujet brûlant d’actualité en raison de la réforme actuellement en préparation. Toutefois, la génération qui prendra sa retraite dans les toutes prochaines années n’est pas concernée par cette réforme. Aussi, ces futurs retraités sont en droit de se poser un certain nombre de questions telles que : Combien vais-je percevoir ? Quelle est la meilleure date ? Que va devenir mon entreprise ? Comment m’assurer un complément de retraite ?

Votre expert-comptable est parfaitement en mesure de vous accompagner pour répondre à ces nombreuses questions.

Au-delà de l’aspect monétaire, il est important de savoir si le chef d’entreprise est prêt moralement à prendre sa retraite et c’est certainement à cette première question qu’il convient de répondre !

 

 Prendre sa retraite de chef d’entreprise : les questions à se poser

La première question que le chef d’entreprise doit se poser est de savoir s’il est prêt à prendre sa retraite et seul lui peut y répondre. Le paramètre financier ne doit pas influencer cette décision même si le montant de la pension est un des critères qui permet de se projeter plus ou moins  sereinement. 

Il convient au chef d’entreprise qui projette sa retraite de se poser les questions suivantes :  est-il en mesure de rompre avec son rythme de chef d’entreprise. La pression ne va-t-elle pas lui manquer ? Peut-il se passer de la reconnaissance par le travail ? Est-il prêt à passer la main à une nouvelle génération qui pourrait éventuellement faire encore mieux que lui ? Est-il prêt à gagner moins ?

Si le chef d’entreprise peut répondre sereinement et sans hésitation à ces questions, alors c’est qu’il est prêt à passer le cap !

 

Retraite du chef d’entreprise  : Quel sera le montant de sa pension ?

Avant de répondre à cette question, il convient de savoir de quoi sera composé la pension. Pour cela le dirigeant doit mettre à jour son relevé de carrière car en effet,  celui-ci peut contenir des vides qu’il conviendra de justifier pour que les organismes sociaux puissent régulariser la situation. Ces vides peuvent être liés à un travail à l’étranger, une anomalie dans les déclarations d’un ancien employeur,  le service militaire pour les hommes, des revenus insuffisants qui n’ont pas permis de valider tous les trimestres.

Lorsque le relevé de carrière semble complet, il est alors possible de demander le calcul de sa pension sur le site : www.lassuranceretraite.fr

Le montant de la pension constitue une simple indication, car bon nombre de paramètres ne sont pas pris en compte  pour sa détermination et notamment le bénéfice des carrières longues. Le montant ne tient également pas compte des versements effectués par le chef d’entreprise ou l’entreprise elle-même auprès d’organismes privés (Madelin, PER, PERCO, etc…). Il est donc indispensable de prévenir ces organismes privés et de faire évaluer le capital ou la rente qui seront perçus grâce aux placements auprès des assureurs.

 

Retraite : Préparer la transmission de son entreprise

La transmission de l’entreprise est souvent une étape oubliée par les dirigeants mais pourtant une des plus importantes.  En effet, quelle fierté de pouvoir transmettre son entreprise ! 

Une transmission ça se prépare ! Pour cela, l’entreprise doit être la plus saine possible et donner envie d’être reprise. L’entreprise doit être économiquement attractive, c’est à dire qu’il faut qu’un repreneur puisse se projeter avec des perspectives pérennes et que  le prix de cession soit juste.

Différents modes de transmission existent  dans un délai plus ou moins long. Il est également envisageable que le chef d’entreprise reste quelque temps aux côtés du repreneur, pour assurer une passation digne de ce nom. 

D’un point de vue fiscal, des exonérations de plus-value permettent de limiter le montant de l’impôt suite à la cession d’entreprise. N’oublions pas non plus qu’une transmission représente aussi l’opportunité d’intégrer la famille et notamment les descendants du chef d’entreprise.

La transmission concerne bien sûr l’entreprise elle-même, mais également des bâtiments acquis tout au long de la vie de l’entreprise.

L’ensemble de ces éléments représentent une valeur et pourront assurer un complément de retraite au chef d’entreprise. 

 

Bien anticiper et préparer sa retraite est un fait, mais attention tout de même à ne pas se poser ces questions trop tôt sinon l’impatience pourrait gagner le chef d’entreprise et son business pourrait en subir les conséquences ! Nous recommandons de bien préparer sa retraite, de ne pas s’y prendre au dernier moment, afin de ne rien laisser au hasard. Le chef d’entreprise retraité pourra ainsi profiter sereinement de sa retraite, en ayant anticipé tous les aspects : financiers, psychologiques, de cessation de l’activité et de transmission éventuelle.   

Sur le même thème