Dans Non classé

Dans la vie d’une entreprise, de nombreux facteurs peuvent conduire à une baisse d’activité : la perte d’un client important, la saisonnalité, un sinistre, des grèves et bien sûr, l’actuelle crise sanitaire que nous connaissons depuis bientôt un an… Cette baisse d’activité peut être vécue comme un problème, ou à l’inverse comme une opportunité, si vous arrivez à en tirer quelques leçons ou profits.

 

DIMINUER LES COÛTS

Face à une baisse d’activité, le premier réflexe du chef d’entreprise consiste à réduire les coûts.

Certains frais fixes, tels que les loyers, les assurances, ..  sont incompressibles et ne peuvent être réduits rapidement. En revanche, il est possible d’agir sur d’autres paramètres. 

Les achats peuvent par exemple constituer une source d’économies. Pour engager ce processus de réduction des coûts, il faut repenser les volumes, renégocier les prix d’achat, s’associer pour acheter de plus grandes quantités, consulter de nouveaux fournisseurs … 

L’externalisation de certaines activités permet également de diminuer les coûts et permet à l’entreprise de se concentrer sur son cœur de métier. La comptabilité, la gestion de la paie par exemple, peuvent être facilement externalisées. Ces activités sont souvent chronophages pour l’entreprise, source d’erreurs et peuvent en outre lui causer des problèmes juridiques et coûter cher en cas d’erreur. 

Vous pouvez également confier d’autres activités à des prestataires externes (le nettoyage des locaux, la communication, l’informatique…) et en cas de baisse d’activité, suspendre ou arrêter le contrat.

Attention cependant, à ne pas diminuer les coûts de façon trop drastique.
Certaines dépenses peuvent paraître superflues, mais s’avèrent indispensables, comme celles liées à la communication par exemple. Il est en effet facile de « couper » dans ce budget et très rapidement. Mais le danger réside dans le fait que l’entreprise n’est plus visible et que les concurrents qui continuent à investir, sont visibles et captent donc les opportunités. 

 

TESTER DE NOUVEAUX PRODUITS ET SERVICES

La baisse d’activité permet aussi à l’entreprise qui souhaite s’adapter, d’étudier de nouvelles opportunités. Nous savons tous que les produits ou services connaissent une certaine durée de vie et finissent par se vendre moins, voire plus du tout. Avant d’assister à l’effondrement de ses ventes, tout dirigeant doit avoir une vision à moyen terme et réfléchir à de nouvelles possibilités de business. Cela ne signifie pas nécessairement de lancer un nouveau produit, mais de le positionner différemment, en mettant en avant un bénéfice supplémentaire. 

Par ailleurs, de nombreux entrepreneurs sont pris dans la gestion quotidienne de leur activité et ne consacrent que peu de temps à la prospective. En cas de ralentissement de l’activité, il est important dans un premier temps de procéder à une étude de marché, d’étudier ce que proposent les concurrents. Ces informations peuvent servir à orienter le lancement d’un produit ou service, afin qu’il soit réellement meilleur et différent de la concurrence.

 

DIVERSIFIER SON ACTIVITÉ 

Pendant une période de plus faible activité, vous pouvez en profiter pour mettre les choses à plat, repenser votre business et ouvrir de nouvelles perspectives. 

La diversification peut prendre différentes formes : 

  • se diversifier par les produits : l ’entreprise peut décider de lancer de nouveaux produits ou services ou d’élargir la gamme existante,
  • se diversifier sur le plan géographique :  l’entreprise peut décider de commercialiser ses produits sur de nouveaux marchés géographiques,
  • se diversifier par le mode de distribution : le fait de changer de canal de distribution (vente physique en magasin, force de vente, internet, marketplace…) permet à l’entreprise d’élargir son marché.

 

Pour tout dirigeant d’entreprise, surmonter une baisse d’activité est une épreuve particulièrement difficile. Il est néanmoins possible d’y faire face, en analysant les opportunités qui peuvent s’offrir et en capitalisant sur les forces de l’entreprise et de ses collaborateurs.

 

Sur le même thème