Dans Non classé

Paradoxe de la période actuelle : un nombre important de salariés ont perdu leur emploi en raison de l’épidémie du Covid et pourtant nombreuses sont les entreprises qui peinent à recruter.

 

RECRUTEMENT DANS LES PME : POURQUOI C’EST DIFFICILE ? 

La pénurie de candidats ou l’inadéquation entre les profils des candidats et les postes proposés sont les obstacles les plus souvent rencontrés dans les processus de recrutement pour les PME. Certains métiers ou secteurs sont plus touchés que d’autres. Actuellement ces sont les métiers de l’informatique, les métiers qualifiés dans l’industrie, le BTP et la construction, l’expertise-comptable ainsi que dans une certaine mesure les Cafés, Hôtels, Restaurants qui ressentent le plus de tension sur le marché de l’emploi.

De nombreuses PME rencontrent des difficultés à recruter notamment pour des postes qualifiés. Les attentes des entreprises sont élevées en termes de formation, expérience, compétences techniques, etc et de ce fait peu de candidats répondent malheureusement à tous ces critères.

Mais certains employeurs reconnaissent aussi que la spécificité du poste, ou sa faible attractivité (horaires atypiques, temps partiel, rémunération plancher, etc.) explique le faible nombre de candidats.

Dans notre région frontalière, la tension sur le marché du travail est exacerbée et s’explique également par le fait que la main d’œuvre qualifiée ou non, est susceptible de trouver un emploi mieux rémunéré en Allemagne ou en Suisse.

Un autre facteur explique dans certains cas la pénurie de candidats :  c’est l’image peu attractive que l’entreprise donne d’elle-même. En effet, si l’entreprise souffre d’un déficit d’image, si elle ne communique pas ou mal, si elle exerce dans un secteur d’activités peu attractif, le recrutement peut s’avérer difficile.

 

MAIS ALORS, COMMENT ATTIRER DES CANDIDATS DE MANIERE EFFICACE ?

Pour pouvoir remédier à des difficultés de recrutement, le chef d’entreprise doit d’abord identifier la vraie cause de ses difficultés. Cela peut paraître évident, mais un bon diagnostic permet de s’attaquer à la bonne cause. Si par exemple une offre de recrutement est très bien rédigée, mais qu’elle n’est pas visible par de potentiels candidats, il ne s’agit pas d’un problème de pénurie, comme on pourrait être tenté de le dire. Mais plutôt un problème de diffusion de l’offre de recrutement.

Modifier le profil du poste
L’employeur peut modifier ou redéfinir le contenu du poste, parfois de façon significative. Il est possible aussi d’ajuster la rémunération ou d’adapter les horaires de travail.

Intensifier les efforts de recrutement
Si le simple fait de publier une annonce sur un site spécialisé ne suffit pas à attirer un nombre important de candidats, alors l’entreprise peut optimiser sa recherche.
L’appel à des professionnels du recrutement donne le plus de satisfaction aux employeurs, qu’il s’agisse d’organismes professionnels, de cabinets de recrutement ou d’agences pour l’emploi.

L’appel au réseau permet également d’obtenir des candidats de valeur. Quand vous avez un nouveau besoin en recrutement, il faut en parler à votre entourage : bien entendu d’abord dans l’entreprise. L’un de vos collaborateurs a peut-être un ancien camarade de promotion à la recherche d’un nouveau poste ? La cooptation, qui consiste à donner une prime à un collaborateur vous ayant mis en contact avec le candidat parfait est une excellente idée.
Mais vos fournisseurs, vos partenaires constituent également une source de recrutement efficace.

Assouplir les exigences à l’égard du candidat
Toute entreprise aimerait trouver le fameux mouton à 5 pattes… qui n’existe pas ! Alors plutôt que de perdre du temps à chercher un candidat idéal, il semble indiqué de se concentrer sur les compétences essentielles et indispensables. Pourquoi demander 10 ans d’expérience quand 5 suffisent ? Les entreprises françaises ont la réputation de « reproduire » des recrutements, c’est à dire de vouloir recruter toujours les mêmes profils, pour les mêmes postes. Mais il faut accepter que certaines compétences sont transposables, qu’un manque d’expérience dans le domaine d’activité n’est pas insurmontable, que certaines compétences s’acquièrent, etc.

Anticiper les recrutements
Le recrutement de personnel qualifié s’anticipe dans les entreprises et les contrat de professionnalisation et/ou d’apprentissage répondent à cet objectif. Il s’agit d’un contrat de formation par alternance qui associe des périodes de formation et de mise en situation de travail. Ces contrats de travail ont pour objectifs de favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle par l’acquisition d’une qualification.

Monter en compétence des collaborateurs et recruter sur des postes moins qualifiés
La formation des salariés constitue un moyen efficace de répondre au besoin de main d’oeuvre qualifiée dans les entreprises. Les employeurs peuvent alors engager du personnel moins qualifié dans un premier temps qu’ils pourront également faire monter en compétences dans le temps.

 

Pour les PME, la dimension du recrutement est importante, malgré le fait qu’elles ne disposent pas toujours d’une fonction RH structurée. Or, aujourd’hui, recruter certains profils est difficile. Pour faire face à ces difficultés, certaines pratiques peuvent être mises en œuvre, comme nous l’avons décrit dans notre article.

Mais le chef d’entreprise ou le recruteur doit également s’armer de patience. Cela évitera de recruter « par dépit », le premier candidat venu qui pourrait “éventuellement faire l’affaire » sans répondre aux attentes.

Sur le même thème