Dans Non classé

Un jour, nous finirons par sortir de ce confinement. Emmanuel Macron a évoqué un déconfinement progressif à partir du 11 mai, y compris pour les commerces, à l’exception des restaurants, bars et hôtels. Nous ne connaissons pas à l’heure actuelle les modalités précises de ce « déconfinement » et il peut sembler prématuré de dire précisément comment cela va se passer. Néanmoins, nous vous conseillons vivement de commencer à y réfléchir et à vous y préparer. 

Nous ne traiterons pas dans cet article, des mesures sanitaires et d’hygiène qui devront également être anticipées. Elles feront l’objet d’un prochain article. 

Déconfinement, ne signifie pas disparition du virus. L’entreprise doit s’organiser autour de la protection des clients et des collaborateurs tout en maintenant un niveau d’activité suffisant.

 

RÉORGANISER LE TRAVAIL 

Afin de protéger ses salariés, les employeurs devront réviser les procédures et organisations du travail afin de limiter les risques de contacts entre les salariés.
Il est fort à parier que dans un premier temps, certains salariés continueront à télétravailler. Pour les emplois opérationnels qui n’autorisent pas le télétravail, il faudra que les postes de travail aient été adaptés : 

  • Réaménager des postes de travail pour le respect d’une distance de sécurité d’au moins 1 mètre entre les postes de travail
  • Réorganiser des pièces de travail, afin de limiter le nombre de personnes dans une pièce
  • Supprimer les réunions en présentiel 
  • Faire en sorte que les salariés se croisent le moins possible : pour ceux qui travaillent sur des chantiers, cela peut vouloir dire de se rendre directement sur un chantier , sans passer par l’entreprise au préalable 
  • Organiser le flux de déplacement uniquement de l’entrée vers la sortie, pour éviter de se croiser. Pour cela, des marques au sol seront posées, afin de matérialiser cette distance de sécurité d’au moins 1 mètre.

L’ensemble de ces mesures ne pourront pas être improvisées le jour de la reprise, il faut veiller dès à présent à leur mise en place, afin que les salariés puissent retrouver sereinement et en toute sécurité leur poste de travail. Nous vous conseillons vivement de matérialiser ces procédures, de les remettre à vos collaborateurs et de leur faire signer une lettre d’engagement.

Il est impératif de penser aux collaborateurs qui se déplacent chez les clients. Est-ce obligatoire, impératif. N’y-a-t’il pas un moyen de faire autrement pour limiter les risques à vos collaborateurs ?

Chaque activité et entreprises ont des méthodes de fonctionnement différentes. Le ministère du Travail propose des fiches conseils type dont vous pouvez vous inspirer.

Le ministère du Travail, avec le concours de l’Anses, du réseau Assurance maladie risques professionnels, de l’INRS, de l’Anact et des médecins du travail coordonnés par Présance, a rédigé des fiches conseils destinées aux employeurs, qui sont responsables de la santé et de la sécurité de leurs salariés, mais qui seront utiles aussi à tous les travailleurs, pour se protéger des risques de contamination au COVID-19. Nous vous recommandons très vivement d’en prendre connaissance.

Consultez les fiches conseils métiers et guides pour les salariés et les employeurs

 

REMOTIVER LES ÉQUIPES 

Il est illusoire de penser que les salariés vont reprendre leurs postes « comme avant ». Certains auront été malades, d’autres reviendront épuisés et fatigués, notamment ceux qui ont géré à la fois leurs enfants et le télétravail. Les nouvelles économiques ne seront pas forcément très bonnes. En quelques mois certains fondements familiaux et de vie en société ont été remis en cause. Cette situation peut être très anxiogène pour certaines personnes.

Certains collaborateurs seront impatients de reprendre leur poste de travail pour retisser des liens professionnels qu’ils auraient pu perdre. D’autres pourront être frustrés de ne pas être autorisés à revenir sur leur lieu de travail car vous leur préconiserez encore le télétravail. Il convient de faire preuve d’une grande pédagogie et de transparence pour intégrer les équipes dans le processus de déconfinement professionnel.

Les dirigeants auront pour mission de rebooster les équipes, de les écouter dans un premier temps et de les motiver ensuite. C’est à chacun de trouver les mots et les attitudes pour signifier qu’il ne faut pas se laisser abattre, qu’on relève les manches pour rattraper l’éventuel retard. 

Il est impératif de recréer du lien social entre les uns et les autres; entre les collaborateurs, entre la direction et les collaborateurs.

Les dirigeants peuvent saisir l’opportunité de réinventer l’entreprise, de revoir son organisation et son management, en mettant en place un temps d’écoute et de construction collective. Le télétravail a révélé de grandes marges de progression dans les actions sociales. L’arrêt d’activité a souvent été un bon moyen de repenser l’approche sociale de l’entreprise.

 

PRÉPARER L’ACTIVITÉ

Le maître mot sera comme souvent dans les entreprises, l’anticipation. Il est impératif de préparer le business d’après.

Avant la reprise, il est conseillé aux entreprises de reprendre contact avec leurs fournisseurs et partenaires, afin de savoir s’ils sont en activité ou de connaître la date de reprise. D’ailleurs certaines entreprises ne se sont pas arrêtées.

En effet, pour reprendre une activité commerciale ou de services, les entreprises devront avoir anticipé leurs achats. En prévision de la sortie du confinement, il est donc essentiel de procéder à un inventaire, puis de passer les commandes auprès de ses fournisseurs, sachant que les délais d’approvisionnement et de livraison sont plus longs. Cela permettra une reprise de l’activité plus rapide.

Pour les commerçants par exemple, de nombreuses mesures peuvent être anticipées et organisées, afin de pouvoir ouvrir son commerce dès que cela sera autorisé. Cela signifie, par exemple, prévoir un panneau à l’entrée du magasin avec toutes les informations utiles, proposer masques, gants et gel hydroalcoolique aux clients entrant sur le lieu de vente, acheter du matériel de protection afin que le client ne touche pas les produits, contacter sa banque pour installer davantage de terminaux “sans-contact”, contacter une société de nettoyage, matérialiser au sol la mesure d’1 mètre minimum de distanciation sociale, sans compter bien sûr les matériels de protection et d’hygiène pour les salariés. 

 

Chacun individuellement et collectivement, nous devrons nous adapter avec agilité, créativité et bienveillance à cette situation inédite, de l’après-confinement. Pour réussir ce « monde de l’après », il convient de le préparer dès maintenant. 

 » Les espèces qui survivent, ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements ”: Charles Darwin.

Sur le même thème